Accueil News Soutenance de thèse de Ziad Ismaïl

Soutenance de thèse de Ziad Ismaïl

Ziad Ismaïl a soutenu sa thèse intitulée « Stratégies de défense optimales pour améliorer la sécurité et la résilience des Smart Grids » le 29 avril 2016 où il a obtenu le grade de « Docteur de Télécom ParisTech » avec la mention Très honorable. La soutenance a eu lieu devant le jury composé de :

  • Tansu Alpcan, Associate Professor, University of Melbourne (Rapporteur)
  • Lin Chen, Maître de conférences, Université Paris-Sud 11 (Invité)
  • Isabelle Chrisment, Professeur, Télécom Nancy (Rapporteur)
  • Hervé Debar, Professeur, Télécom SudParis (Président)
  • Alia Fourati, Ingénieur-Chercheur, EDF R&D (Encadrant industriel)
  • Mohamed Kaaniche, Directeur de recherches, LAAS-CNRS (Rapporteur)
  • Jean Leneutre, Maître de conférences, Télécom ParisTech (Directeur de thèse)
  • Fabio Martinelli, Senior researcher, IIT-CNR (Examinateur)
  • Gérard Memmi, Professeur, Télécom ParisTech (Examinateur)
  • Arnaud Ulian, Chef du Département MIRE, EDF R&D (Examinateur)

Résume de la thèse

Du fait de l’évolution des menaces, la gestion des risques de sécurité dans le contexte d’un réseau électrique dit intelligent, ou smart grid, représente un défi. Cette thèse traite cette problématique en proposant des solutions basées sur la théorie des jeux non coopérative, les graphes d’attaques et les processus de décision Markovien sous contraintes.

Dans la première partie de cette thèse, nous proposons et résolvons des modèles en théorie des jeux non coopérative pour optimiser le déploiement des ressources de défense dans le smart grid. Nous identifions le choix optimal des modes de sécurité sur les équipements d’une infrastructure relative aux compteurs intelligents, ou Advanced Metering Infrastructure (AMI), permettant de protéger la confidentialité des données clients. En outre, nous présentons un modèle analytique permettant d’identifier et de renforcer les équipements de communication les plus sensibles du réseau électrique.

Afin d’améliorer la sécurité des systèmes de contrôle industriel, la stratégie de défense a besoin d’être à la fois proactive, en anticipant les cibles potentielles des attaquants, et réactive en ajustant le type et l’intensité de la réponse en fonction du niveau de la menace. Dans la deuxième partie de la thèse, nous abordons ce défi et présentons une solution qui calcule la politique de sécurité optimale garantissant que les objectifs du défenseur sont satisfaits. Cette politique est obtenue par la résolution d’un processus de décision Markovien sous contraintes construit à partir d’un graphe d’attaque généré préalablement et représentant l’évolution de l’état de l’attaquant dans le système.